La vie des pattes de velours.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
VOUS AIMEZ LES CHATS !! VENEZ NOUS REJOINDRE
VOUS VOULEZ ACQUERIR UN CHAT ? PENSEZ A L'ADOPTION DANS UN REFUGE

Partagez | 
 

 Animaux et territoires : le hérisson

Aller en bas 
AuteurMessage
Poupette
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Messages : 3427
Emploi/loisirs : Mes chats
Humeur : Un caractère de chat

MessageSujet: Animaux et territoires : le hérisson   Lun 11 Avr - 15:18

Animaux et territoires : le hérisson

Portrait de hérisson

Le hérisson d’Europe est un petit mammifère de la famille des insectivores. Il est présent en Europe depuis 45 millions d’années et il est aujourd’hui menacé de disparition. One Voice tient à mettre en lumière l’importance de protéger cet animal aux mœurs peu connues.

Le hérisson mal aimé

Le hérisson a longtemps été considéré comme un animal nuisible. La simple présence de ses piquants inspirait une révulsion et on le massacrait au nom d’étranges croyances comme le fait de venir téter le lait des vaches la nuit…
Il ne faut pourtant pas longtemps à qui croise son chemin pour se rendre compte de son inoffensivité, et succomber à son allure pataude et attendrissante.

Protégé par la loi depuis 1981, il profite enfin d’un capital sympathie important. Le triste constat des victimes de la route a malheureusement joué en sa faveur.

Aujourd’hui, malgré l’utilisation positive de son image dans la publicité ou auprès des plus jeunes, les mœurs du hérisson demeurent mal connues et peu d’études lui sont dédiées.

Tendance européenne

Partout en Europe, on constate son déclin. En Angleterre, des études prédisent sa disparition d’ici 2025 ! En France, il devient de plus en plus rare dans les campagnes. Mais des études récentes démontrent que le hérisson semble particulièrement bien s'adapter aux conditions environnementales urbaines, à tel point que l’on observe des densités de population 9 fois plus fortes en ville qu’en milieu rural !

Exode rural

Dans les campagnes, la disparition du hérisson est directement liée à l’agriculture intensive, qui a causé la destruction de la quasi-totalité des haies et des bosquets ; sources principales de nourriture et d’abris.

D’autre part, l’utilisation croissante des pesticides sur les cultures depuis les années 1970 a aussi un rôle majeur sur la disparition des proies qu’il chasse, comme les vers de terre, les limaces ou toute sorte d’arthropodes dont il se nourrit.

De plus, les pesticides qui s’accumulent tout au long de la chaîne alimentaire engendrent des effets sur la fertilité de ces insectivores.

Pas d’autre choix pour le hérisson que d’élargir son territoire au risque de se faire écraser ou de rencontrer la malveillance humaine.

Une ville qui grandit

Si l’on observe plus fréquemment des hérissons en ville, il faut tenir compte du fait que chaque année, les zones urbaines empiètent un peu plus sur la campagne et sur son territoire… En France, entre 1982 et 1999, elles ont grandit de 42 %. Le hérisson va donc être obligé de s’adapter aux zones urbanisées où il va s’installer. On peut ainsi l’observer dans des aires résidentielles où l’on trouve des maisons individuelles avec des jardins et des pelouses ponctuées de bosquets ainsi que dans les parcs. D’une grande discrétion, seuls ses grognements peuvent trahir sa présence près de nous. Il s’accommode malgré tout de nos activités et est de ce fait souvent considéré comme le trait d'union entre la nature sauvage et la vie citadine.

Les pièges de la ville

Si la ville le protège de son principal prédateur le blaireau, la vie proche des activités humaines n’est pas sans risques.

De récentes études ont montré que l’accès à la nourriture n’était pas plus important en ville malgré ce que l’on pourrait croire avec les déchets générés. Au contraire, les déchets comme les boîtes de conserves et autres récipients sont autant de menaces de rester coincé lorsque l’on porte des piquants de 3 cm.

De la même façon, le cloisonnement trop parfait de nos jardins va le pousser à rechercher des passages dans lesquels il restera souvent bloqué.

Les jardins représentent des refuges nécessaires cachant de grandes menaces. Tapi la journée dans les hautes herbes, il est souvent la victime de nos débrousailleuses. De même, lorsque nous brûlons nos tas de feuilles sèches, nous ne vérifions pas si un hérisson s’y abrite pour hiberner ou y faire ses petits.

Le facteur température

En zones urbaines, les températures légèrement plus douces vont raccourcir les périodes d’hibernation. Les hérissons en sortent plus rapidement, ce qui augmente ainsi les risques d’accidents et peut avoir des répercussions sur leur santé.

De plus, les populations urbaines sont beaucoup plus affectées par les parasites comme les tiques et les puces.

La ville est donc loin d’offrir le plus adéquat des environnements aux hérissons.

Agir en faveur du hérisson

Le hérisson a sa place dans nos villes comme dans nos campagnes. Il est considéré comme un auxiliaire précieux pour les jardiniers de par son rôle d’insecticide naturel. Sa présence est toujours un gage de la qualité de l’environnement.

Le hérisson n’est pas exigeant. Un tas de compost au fond du jardin lui fournira une source formidable de nourriture.

Si certaines régions agricoles commencent à prendre conscience de la nécessité de replanter des haies, lui offrir le gîte n’est pas plus compliqué que de lui mettre à disposition une caisse retournée recouverte de feuilles.

Bannissez les produits chimiques de votre jardin et vous aurez une chance de le voir s’y installer. Il régulera alors les animaux néfastes à vos plantations.

Prévoyez des passages dans vos clôtures afin qu’il puisse circuler librement à la recherche de ses congénères ou de ses proies.

Enfin, ne brûlez jamais des tas de feuilles sèches en hiver ou au printemps, vous risqueriez de tuer des individus en hibernation ou en train d’élever les jeunes.

One Voice


CHAQUE CHAT EST UN CHEF D'OEUVRE - Léonard de Vinci.

Revenir en haut Aller en bas
http://chezmoussetcloe.forumactif.com
 
Animaux et territoires : le hérisson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hérisson : graviers lavés ou pas ?
» Hérisson au menu des chasseurs
» Les animaux de nos jardins...
» Un hérisson noir dans ma serre
» Animaux en débarbouillette des Belus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Mouss et Cloé :: Chez Mouss et Cloé :: LES LECTURES DE MOUSS ET CLOE :: FICHES SUR LES ANIMAUX...-
Sauter vers: